Psychothérapies enfants

Indisponible pour le moment

Les enfants ne sont pas à l’abri des angoisses, du stress, des colères, des questions métaphysiques. Si certaines épreuves de la vie sont formatrices, d’autres entraînent parfois une souffrance. Est-il alors opportun de faire appel à une aide extérieure ? Si oui, dans quelles conditions ?

parents-avec-enfant-chez-le-psy-mx1ssretjhkbcr3pabyftvwwjzy1hfre19grm9au8g
Thérapies enfants

Les signes qui alertent : 


“Tout changement de comportement chez l’enfant doit mettre en alerte.” prévient Claude Bardonnet, psychologue (1). “Des troubles du sommeil ou de l’alimentation, un comportement agressif, des régressions qui apparaissent (troubles du langage, énurésie…), des résultats scolaires soudainement en berne, une tristesse qui envahit l’enfant… Dès lors que ces problèmes persistent et que la vie sociale de l’enfant s’en trouve perturbée, on ne devrait pas hésiter à consulter un professionnel.”
“Attention à l’enfant trop sage, qui ne veut pas se salir, qui ne veut pas déranger sa chambre, qui ne profite de rien, ne joue plus…Ou inversement, l’enfant qui se met systématiquement en opposition. Ces enfants là sont en souffrance.”. “Plus généralement, quand on a l’impression de ne plus s’en sortir avec son enfant, quand ses difficultés handicapent la vie de famille, il faut se tourner vers une aide extérieure.” recommande Claude Bardonnet.
Certains cas bien précis peuvent légitimement pousser les parents à consulter : hyperactivité, précocité, certains apprentissages qui ne se mettent pas en place normalement…La souffrance d’un des parents constitue aussi un motif justifié de consultation. Divorce, décès, chômage… Autant de ruptures dans la vie familiale qui poussent parfois les parents à se tourner vers professionnel.

Se faire confiance en tant que parent : 
Nul n’est besoin de rappeler qu’il faut se faire confiance en tant que parent. Être à l’écoute de son enfant, suivre son instinct : déculpabiliser, demander conseil à son entourage proche…Autant d’initiatives qui sont parfois suffisantes pour venir à bout d’une situation délicate.

Spécialiste de l’attachement, je reçois les enfants  en séance individuelle ou familiale.

Attention : Suite à un nombre de places limité, la priorité sera donnée aux enfants rencontrant des problèmes d’attachement, (adoption, deuil, rupture brutale avec l’un des parents, foyers d’accueil, etc… ) ainsi que les familles homoparentales ou les couples ayant pour projet l’adoption d’un enfant. L’institut de psychothérapie de l’I.P.RA est spécialiste dans liens d’attachement et les relations parents-enfants. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de plus de renseignements.

Tél : 06.51.66.21.60